Collège Jean Vilar
La culture, c’est " ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné"

Categories

Accueil > EPI > EPI 4E : course d’orientation

10 juillet 2018
webmestre

EPI 4E : course d’orientation

L’avis des élèves de 4ème E

« La semaine d’EPI nous a servi à travailler en groupe. On a préparé une course d’orientation pour les sixièmes. C’était bien de faire ça. Nous avons conseillé les sixièmes pour la course d’orientation, nous les avons guidés, les avons motivés.

Cette semaine, nous a enrichi en termes de vocabulaire et nous avons appris de nouvelles choses. Durant la semaine, nous avons fabriqué des balises. Ensuite nous les avons placées sur l’ensemble du quartier Langevin. Nous avons utilisé des cartes et des coordonnées, et surtout, nous avons appris à « nous la jouer plus collectif ».

Ça ressemblait à Koh-Lanta. Pour l’instant c’est le meilleur EPI que nous avons fait
mais ça aurait été bien si, comme les sixièmes, nous avions pu y participer. »

L’avis de la professionnelle de la course d’orientation

« Très bon bilan général pour cette course d’orientation. En termes de pratique déjà, l’activité a beaucoup plu. Sous un grand soleil et aidés par une météo plus que clémente, quatrièmes et sixièmes ont réalisé une performance de de qualité en bouclant la course en 30 minutes et 43 secondes pour les gagnants.

Chronomètres et cartes ont contribué à développer chez les sixièmes un fort sentiment d’autonomie. Beaucoup d’envie, de motivation à trouver toutes les balises avant les autres, à courir plus vite que les autres, à se repérer plus vite que les autres sur la carte mère du poste central. Ou simplement, la grande satisfaction de trouver une balise particulièrement bien cachée. Les visages rouges et la sueur ont été de bons indicateurs de l’effort accompli et de l’investissement dans l’EPI. Le fairplay a été au rendez-vous de même que la collaboration quatrièmes/sixièmes, qui s’est déroulée sans jugement dans un sens comme dans l’autre.

En termes d’apprentissage, les liens entre les différentes matières de l’EPI ont été effectifs car visibles sur le terrain : le vocabulaire spécifique de la course d’orientation était maîtrisé ainsi que la prise de repères cartographiques et l’appréhension des distances. Le seul point négatif résiderait dans le fait qu’aucun participant n’a observé de moments stratégiques de récupération entre les postes. »

Bref…

Bravo à tous 😉